Welcome
canicross

Les 10 erreurs à éviter quand on débute le canicross

Marre que votre chien ne tire plus ? Qu’il trottine au lieu de galoper ? Marre qu’il n’en fasse qu’à sa tête ? Et si le problème venait de vous? Les débuts en canicross sont souvent difficiles car on tâtonne, on fait des erreurs, et ces erreurs peuvent blesser notre chien ou le dégoûter, et même nous faire abandonner. Peut-être commettez-vous ces erreurs sans le savoir ? Pas de panique! Il n’est jamais trop tard pour bien faire !

Voici les 10 erreurs les plus communes quand on débute en canicross.

n° 1 : En demander TROP à son chien

Trop vite, trop longtemps, trop souvent, sur de trop longues distances …. sont des erreurs dont on est tous coupables au début. Il est difficile de jauger ce que notre chien peut accomplir tant il a d’énergie.

Comment savoir si on en demande trop à son chien ?

Quand le chien ne tracte plus c’est qu’on lui en a déjà trop demandé. Le risque, c’est qu’il finisse par croire que le canicross c’est long et difficile et qu’il s’économise à chacune de vos sorties par crainte de l’effort à venir. Dans le doute, mieux vaut toujours faire courir son chien en liberté car de cette façon il peut se gérer lui même.

Voici quelques conseils pour vous aider à mieux pratiquer le canicross:

  • Adaptez la distance aux aptitudes naturelles de votre chien! (Les chiens de chasse sont des sprinteurs alors que les huskys peuvent parcourir de longues distances.)
  • Commencez par de petites sorties de 15-20 minutes au début, que vous pourrez renouveler plusieurs fois dans la semaine et augmenter ensuite régulièrement.
  • N’essayez pas de forcer votre allure pour aller aussi vite que lui. Courrez confortablement à votre vitesse, c’est de cette façon que vous le fatiguerez le moins.
  • Soyez progressif dans vos demandes. Le canicross est un apprentissage pour lui et doit rester un plaisir !
  • Laissez-lui 3 à 4 jours de repos entre chaque sortie. Il pourra ainsi récupérer musculairement, bâtir son capital respiratoire et revivre les moments pour s’approprier l’apprentissage de cette nouvelle pratique. Il n’en sera que plus enthousiaste !

Qui veut voyager loin ménage son chien. 🙂

n° 2 : Utiliser du matériel inadapté

STOP !!! Ne traumatisez plus votre chien avec un harnais de marche qui entrave les articulations des épaules, du thorax et des cervicales. Bannissez les laisses télescopiques attachées au collier, ou tout autre matériel fait pour promener en MARCHANT. Le canicross et le bikejoering sont des sports attelés qui nécessitent du matériel spécifique.

Pour une pratique du canicross agréable et en toute sécurité, voici le matériel qu’il vous faut :

Le matériel de canicross pour vous :
  • une tenue de running
  • des chaussures de trail avec une bonne accroche
  • une ceinture ou un baudrier

 

Le matériel de canicross pour le chien
  • une ligne de trait munie d’un amortisseur élastique (2m pour le canicross, 2,5m pour le bikejoering)
  • un harnais spécifique de canicross adapté à la morphologie de votre chien
  • une barre de traction à placer sur l’avant du vélo pour le bikejoering

n° 3 : Courir avec un chien trop jeune

L’âge minimum du chien autorisé en canicross est de 12 mois et 18 mois en bikejoering. Selon plusieurs études vétérinaires (1), votre chien doit avoir atteint son poids et sa taille d’adulte pour commencer ce sport. Ses os doivent être formés, ses muscles et tendons prêts pour supporter les fortes contraintes qui ont lieu pendant la traction. Commencer prématurément sur un corps trop jeune provoquera des lésions graves à long terme.

n°4 : Courir quand il fait chaud

La chaleur est le pire ennemi du chien. En le faisant courir quand il fait chaud, les risques sont :

  • le coup de chaleur
  • l’attaque cardiaque
  • la déshydratation
  • les lésions musculaires
  • la fatigue prématurée
  • les lésions internes graves

Un chien est optimal dans l’effort entre 5 et 10°C . C’est à cette température qu’il est le plus confortable pour courir. C’est pourquoi, au delà de 15°C il fait trop chaud pour faire du canicross. Le chien n’arrive plus à réguler lui-même sa température corporelle par sa gueule et ses coussinets. (4)

Donc fini les sorties par 20°C ou 25°C les amis! Investissez dans une bonne paire de chaussettes et une petite polaire, et sortez quand la température est inférieure à 15°C.

n° 5 : Ne pas faire boire son chien pendant la sortie canicross

Le chien de sport a des besoins accrus en eau. En effet, l’eau est sa 1ère source d’hydratation, de minéraux et de rafraîchissement musculaire. L’empêcher de boire peut avoir de graves conséquences sur son organisme.

Voici quelques astuces pour bien hydrater son chien en canicross :

  • Le laisser boire à petites gorgées pendant la course
  • Le laisser se coucher dans une mare ou un ruisseau
  • Si besoin, mouiller les parties inférieures de son corps : son ventre et l’intérieur de ses pattes arrières. (pas la tête!)

Il va ainsi se rafraîchir, récupérer quelques secondes (et vous aussi !) et il sera d’attaque pour repartir de plus belle !

n°6 : Faire courir un chien qui a mangé

Il est important que votre chien soit à jeun pour faire de l’exercice. Dans la nature, les animaux de meute ne mangent qu’une fois par jour et se reposent après avoir mangé, ils ne partent pas faire un sprint ni un marathon juste après ! Et il y a une bonne raison à cela…

Le plus gros risque qu’encourt le chien sportif est la mort causée par une torsion d’estomac. Dans 90% des cas, la torsion d’estomac est causée parce que le chien a mangé avant l’effort.

Pour faire courir son chien en toute sécurité sans risquer la torsion d’estomac:

  • nourrir son chien  1h après l’effort
  • ou bien 3h avant en très petite quantité (1/3 de la ration normale)

Bon à savoir : 24h c’est le temps que met un chien pour digérer totalement son repas.

n°7 : Courir sur un sol dur

Le bitume, le béton, et toutes les surfaces dures usent les coussinets et les tendons de votre chien qui n’a pas de semelles ni de chaussures pour se protéger. Dans la nature les chiens choisissent toujours l’endroit le plus confortable pour courir. Évitez, donc, de courir sur la route, sur les trottoirs, sur les cailloux…

Préférez faire courir votre chien :

  • sur les sentiers
  • sur les chemins de terre et de sable
  • en forêt

Votre chien appréciera, il vous le rendra et prendra plaisir à découvrir de nouveaux horizons avec vous !

n°8 : Ne pas échauffer son chien

Découvrez ici comment bien échauffer son chien en canicross 

Pour vous, 20 minutes d’échauffement sont nécessaires (30 minutes s’il fait froid). C’est pareil pour eux! Les chiens ont besoin de faire monter leur corps en température petit à petit pour se préparer à l’effort et pour éviter les claquages, les blessures ou la fatigue prématurée.

Voici comment échauffer son chien et soi pour le canicross :

  • Trottinez seul pendant 20 minutes à petites foulées en mélangeant marche, squats, sautillements et accélérations
  • Laissez votre chien vagabonder 5 à 10 minutes en liberté en sentant les odeurs autour de vous
  • Si vous ne pouvez pas lâcher votre chien, faites-le participer aux 10 dernières minutes de votre échauffement attaché à vous en mode canicross

Voilà! Vous êtes fins prêts ! Bonne course:-)

n°9 : Trop parler à son chien

Imaginez, vous êtes en plein effort et quelqu’un n’arrête pas de vous parler. Vous n’avez qu’une envie, c’est de lui dire : « TA GUEULE ». Pour le chien c’est pareil. En canicross, le chien a besoin de silence pour se concentrer. Non seulement lui parler continuellement est inutile mais en plus vous risquez de perdre de l’impact lorsque vous aurez quelque chose de réellement important à lui dire. Le jour où j’ai compris cela, notre relation en course a complètement changé, et Ice est est devenu hyper attentif à moi !

Quand parler à son chien en canicross ?

  • au départ
  • lors de changements de direction
  • pour le motiver dans un instant difficile
  • à l’arrivée

Quelques astuces qui marchent pour mieux communiquer pendant une course de canicross :

  • Gardez une attitude calme et sereine
  • Donnez un ordre clair et précis uniquement quand c’est nécessaire
  • Félicitez lorsque l’action est réalisée

n°10 : Oublier que c’est un sport d’équipe

Quelques soient les raisons pour lesquelles on fait du canicross, le plaisir des deux doit rester à la base de tout. C’est un vrai sport d’équipe et d’observation dont les rôles de chacun sont déjà définis :

  • Le chien fourni d’intenses efforts en courant beaucoup moins vite que sa vitesse naturelle pour tracter une personne qui le ralentit à chaque pas.
  • Le coureur, lui, dépasse ses propres limites pour soulager au maximum son chien et veiller à lui faire prendre du plaisir durant toute la course.

Les efforts sont partagés du début à la fin de la course. C’est une question de générosité réciproque. Vous êtes le garant de son bien-être c’est donc important d’être à son écoute en permanence. C’est un membre à part entière de l’équipe sans lui vous êtes juste un piéton 🙂

 

J’espère que cet article vous aura éclairé sur les erreurs les plus communes en canicross!

Quoi qu’il arrive, toutes ces erreurs nous permettent d’apprendre et de grandir pour apporter le meilleur à notre chien. Prenez soin de lui, amusez-vous et ayez plaisir à courir ensemble !  🙂

Et vous, quelles sont vos mauvaises habitudes en canicross et comment les avez-vous améliorées ? Partagez votre expérience et vos astuces !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *